Calendrier

Sep
11
sam
ANNULE septembre 2021 : Séminaire avec Jean Yves LELOUP et Faouzi SKALI : ECOSOPHIE ET TRADITIONS SPIRITUELLES : @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Sep 11 @ 10 h 00 min – Sep 12 @ 18 h 00 min

Vers une écologie Intégrale (écosophie)   par  Jean Yves LELOUP

« Tout « point de vue » est efficace et engendre une action.

Notre vie vaut par le regard sous lequel on se place : dans le regard d’un juge, d’un ami ou d’un ennemi, nous n’avons pas le même visage. De même la nature sous le regard du savant, de l’industriel, du prêtre ou de l’amant n’est pas la même nature ; objet de consommation ou objet de dévotion, la « nature de la nature » dépend de la visée et de la vision de ceux qui l’exploitent, en prennent soin ou la sacralisent.

Le regard nombreux ou pluriel de l’Ecosophie peut-il guérir ou tout au moins apaiser les désastres qui s’offrent à sa vue ?

Nous vivons sur la même terre, sous le même ciel, mais nous vivons dans des regards différents et chacun de ces regards, de ces « points de vue », constituent des mondes et des consciences qui parfois s’affrontent. Changer le monde, c’est changer de regard ; pour rencontrer le monde de l’autre, il faut entrer dans son regard ou partager celui qui nous est propre.

On peut distinguer quatre grands types de regards ou de visions du monde : regard « physique », regard réflexif, regard affectif, regard silencieux.

À ces « quatre yeux », ces quatre regards, il faudrait ajouter un cinquième qui serait l’œil de la synthèse, celui qui intègre les quatre grands regards, l’œil du Réel, car c’est le Réel qui se connaît lui-même, à travers ces différents modes de perception, de réflexion, d’affection et d’intuition.

Ces quatre regards posés sur le monde vont entraîner quatre formes d’écologie, quatre façons de gérer et de soigner notre environnement considéré comme notre maison « oiko »,  notre façon d’habiter la terre.

La synthèse de ces quatre formes d’écologie, nous l’appelons « Ecosophie », ce qui présuppose une alliance possible de la science, de la philosophie, de la contemplation et de l’amour dans l’approche du monde qui nous entoure, que nous contenons et qui nous contient.

Ecosophie et traditions spirituelles  par Faouzi SKALI

 » L’homme ne se situe pas au sommet de la hiérarchie du vivant, mais s’inscrit au contraire dans l’écosphère comme une partie qui s’insère dans le tout « . Cette citation du philosophe Arne Naess qui a forgé le concept d’écosophie nous invite à sortir  concernant notre approche de l’écologie, d’une vision selon laquelle l’homme ( ou l’humain) serait la mesure de toute chose et le sommet de l’évolution. Ce qui d’une certaine façon l’autoriserait à puiser sans limites dans les ressources de la nature, n’étant pas tenu, à l’inverse des autres règnes, de s’adapter à celle-ci.

Une approche spirituelle de l’environnement permet aussi d’éviter cet anthropomorphisme-dont les dégâts sur l’environnement sont considérables – pour s’ouvrir à un autre dépassement de notre horizon humain par la spiritualité. Dans cette perspective l’humain n’est pas le centre et l’ultime finalité de toute chose mais devient l’intermédiaire entre le ciel et la terre permettant de réaliser un équilibre subtil entre les richesses matérielles et immatérielles de notre planète. Il est non pas le possesseur capricieux et impénitent de la nature mais le dépositaire d’un oikos (qui est la racine grecque du mot  » eco » qui signifie maison, milieu naturel) qu’il  doit gérer avec sagesse et équilibre).

Chaque don de la nature est apprécié non comme un dû mais comme une offrande qu’il célèbre et accueille avec joie et gratitude.

Il s’insère ainsi dans le cycle des éléments et des saisons sachant rendre grâce ou attendre avec patience des jours meilleurs. Par une telle attitude intérieure de médiation la nature cesse pour lui d’être muette et devient source de contemplation et de médiation.

C’est à une telle approche qui permet de réenchanter à nouveau notre  Oikos planétaire que nous invite cette voie spirituelle de l’Ecosophie qui a de tout temps été célébrée  par les grands textes du sacré et de la poésie de l’humanité et à laquelle l’association  » Les voies de la connaissance  » à décidé de consacrer une série de séminaires dont le premier sera animé par Jean-Yves Leloup et Faouzi Skali ce  W.E du 1er et 2 mai 2021.

Nous sommes convaincus qu’une vraie approche de l’écologie ne pourra avoir lieu que si nous changeons le regard que nous portons sur le monde (y compris dans sa dimension sociale) et la nature. Une vrai transformation de notre environnement ne peut se faire indépendamment d’une transformation spirituelle. C’est le sens que nous donnons au mot Ecosophie.

 

Déc
4
sam
SEMINAIRE avec Georges LAHY : LES MYSTERES DE L’APOCALYPSE @ LES VOIES DE LA CONNAISSSANCE
Déc 4 @ 10 h 00 min – Déc 5 @ 17 h 30 min

LES MYSTERES DE L’APOCALYPSE 

 

Cette rencontre de deux jours, sera l’occasion d’aborder l’étude des thèmes du « Livre de l’Apocalypse de Jean de Patmos », à partir de la traduction araméene réalisée par Georges LAHY dans son ouvrage « Guélyana, l’Apocalypse dévoilée« .

La lecture, à partir de sa version araméene propose une vision différente et met l’accent sur la dimension de la Révélation et de son dévoilement, ainsi que que sa dimension intérieure, tant contemplative qu’ésotérique.

Cette session est l’occasion d’approfondir quelques mystères du livre de Georges Lahy et de répondre aux questions qui ne manqueront après d’être soulevées par ceux en ayant déjà abordé la lecture.

Mai
28
sam
SEMINAIRE avec Jean Yves LELOUP : en cours de présentation @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Mai 28 @ 10 h 00 min – Mai 29 @ 13 h 30 min
Oct
18
mar
ATELIER KABBALE avec Georges LAHY : Couples de Lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Oct 18 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

                   Vav-Pé

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.

Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres.

Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent. Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné

Oct
29
sam
SEMINAIRE Séminaire Eli Schewa (Elischewa Dreyfus) et Puju : Sons-Chants et Noms Divins @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Oct 29 @ 10 h 00 min – Oct 30 @ 18 h 00 min

SONS ET NOMS DIVINS

« Le souffle est la voix de la vie – La voix humaine peut être un pont entre le monde subtil et le monde matériel ».  E.D.

Eli Schewa propose un travail sur le son et les Noms Divins afin d’élargir notre perception par le son et le travail corporel à travers le chant pour un alignement de la vibration et du souffle.

  • Libérer les tensions corporelles
  • Renforcement de la rectitude naturelle
  • Elargir la conscience
  • Vibrer les fascias et les os
  • Élargir la conscience du corps au-delà du corps physique
  • Percevoir les émotions stockées
  • Renforcer la conscience du corps

Elischewa Dreyfus, est une chanteuse professionnelle de Bienne. Elle est la fille d’une mère chrétienne et d’un père juif, qui ont fondé ensemble un centre interreligieux et inter-spirituel.

Son nouvel album, « Aus dem Licht entstanden», est sorti en décembre 2020 et suscite des résonances dans le monde entier.

Avec son mari Lukas Dreyfus, elle a conçu et réalisé des projets en tant que chanteuse et chef de projet, combinant la musique avec la pantomime et le mouvement afin de montrer les lois profondes de la vie et d’exprimer la dimension spirituelle avec ces médias artistique (www.elischewa.ch).

Aujourd’hui, dans sa nouvelle phase de création, elle se consacre à des sons qui favorisent la paix et l’harmonie grâce à la puissance de sa voix authentique.

​.

 

Nov
22
mar
ATELIER KABBALE avec Georges LAHY : Couples de lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Nov 22 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

Zayin-Tsadé

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.

Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres. Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent.

Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné

Déc
20
mar
Atelier de Kabbale avec Georges Lahy : Couples de Lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Déc 20 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

Heith-Qof

 

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.


Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres. Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent.

Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné.

Jan
17
mar
Atelier de Kabbale avec Georges Lahy : Couples de lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Jan 17 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

Téith-Réish

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.

Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres. Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent.

Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné.

Fév
21
mar
Atelier de kabbale avec Georges Lahy : Couples de lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Fév 21 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

 Yod-Shin

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.

Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres. Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent.

Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné

Mar
21
mar
Atelier de kabbale avec Georges Lahy : Couples de lettres, Zougoth Othiot @ ASSOCIATION LES VOIES DE LA CONNAISSANCE
Mar 21 @ 18 h 00 min – 20 h 00 min

Zougoth othioth [זוּגוֹת אוֹתִיּוֹת] signifie : « Couples de lettres« 

Kaf-Tav

Il existe une multitude de manières d’aborder l’étude symbolique des 22 lettres de l’alphabet hébreu.

Chacune est riche d’un important symbolisme, toutefois le Séfér Yetsirah nous enseigne qu’elles se subliment et ne révèlent leurs mystères que lorsqu’elles sont en couples et échangent leurs lumières, comme quand on positionne deux miroirs vis-à-vis.

Dans ce cycle d’étude, nous étudierons chaque lettre avec celle qui lui fait naturellement écho dans la roue du guilgoul des lettres. Onze étapes qui nous permettront d’approfondir le message de la racine bilitère qu’elles écrivent.

Mais plus encore, la façon dont chaque lettre influe sur le sens et le caractère d’un mot. Car c’est bien en cela que réside le plus grand mystère des othioth, et c’est précisément cela qui produit un effet dans celui qui la prononce en conscience.


Après avoir pris le temps d’étudier la bilitère, la seconde partie sera consacrée à la méditation et à l’expérimentation du couple concerné