Daniel Souffir


 

SECRETS DE KABBALE, THEORIE ET PRATIQUE


Longtemps décriée, déformée par des siècles d’ignorance et d’obscurantisme, la Kabbale connait aujourd’hui un regain d’intérêt sans précédent. Science millénaire et secrète, transmise autrefois de maître à disciples, de bouche à oreille, la Kabbale est avant toute chose, la science du RECEVOIR (en hébreu « KIBBEL » : recevoir et « KABBALAH » : reçu, accueil).

Bien comprise, la Kabbale devient cette Science Sacrée qui permet d’expliquer l’univers tout en agissant sur lui. Elle représente ainsi, non seulement la synthèse des mondes physiques et métaphysiques, mais elle nous en fournit le mode d’emploi.

La Kabbale ne se contente pas d’être la clé véritable pour déchiffrer tous les mystères de la Création, elle nous  fournit aussi tous les moyens d’être nous-mêmes le créateur de notre monde et de son devenir, de dépasser les illusions de la matière, de transcender le quotidien.

Loin de vouloir détruire les traditions existantes, la Kabbale en est le cœur dont elles sont issues.

Spirituel du spirituel, elle leur donne ce souffle que la peur, l’incompétence et certains pouvoirs religieux rigides voulaient à tout prix étouffer. Elle est aux textes sacrés ce que l’âme est au corps : la quintessence sacrée. Les sages affirment : l’étude de la Kabbale soutient le monde, c’est le chemin qui empêche l’univers de retourner au chaos, celui qui nous rapproche de la Parole perdue, de l’Unité Primordiale.

Puissiez-vous ne plus jamais être le même en empruntant ce chemin de lumière, et béni soit le jour où La Kabbale vous a touché de son aile de grâce.


Elevé dans la tradition juive, Daniel Souffir rencontre La Kabbale, il y a 25 ans dans les paroles éclairées d’un vieux maître de tendresse. La Kabbale ne l’a jamais quitté depuis.

Cette science spirituelle des plus authentiques lui a fait revisiter sa propre tradition dans une dimension totalement nouvelle.

Il la redécouvre étroitement liée à toutes les religions et tous les aspects du quotidien, de la moindre cellule de notre corps jusqu’aux étoiles éclairant les confins de l’univers.

Citations

« Celui qui regarde la vie comme autre chose qu'une illusion qui se détruit elle-même est encore prisonnier
de la vie »
(Novalis).


"Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir" (Lao-Tseu).