« IMPROMPTU » Ce que m’inspire ce poème »

L'Arlésienne

Impromptu …

Chacun sa tache blanche

A chacun son amour…

Sa rose, sa pervenche,

Ses douces nuits, ses jours…

Sa tache de lumière,

Sa petite chaumière,

A l’orée de son coeur.

Où se cache un vainqueur !

Chacun sa connaissance

Son inspiration

Son secret, sa puissance,

Sa bénédiction … .

Sa clarté, son sourire,

Sa chose, son empire,

En son être d’azur

Au front de son … futur !

A chacun la sagesse

A chacun sa promesse…

A chacun son ivresse

Pour l’éternelle liesse !

 

Il faut « de tout pour faire un monde » … mais

Surtout ne pas oublier de faire la ronde de l’amitié …

c’est important, en ton cœur clairvoyant tu ne perds pas

ton temps à SOURIRE

Il faut apprendre à nous accepter dans notre

différence et accepter l’autre dans sa différence.

« Nous sommes tous un, nous partageons la même humanité »

L’Amour est cette Connaissance.

Nous la portions à la naissance.

Hélas, nous avons oublié l’origine supérieure de notre essence.

Nous avons à la retrouver et faire briller en nous le

Vivant de sa présence.

Nous venons de la Lumière et nous retournons à la Lumière.

Il nous est donné dans ce monde un espace et un temps

pour y incarner l’Amour.

 

Voilà ce que m’inspire ce poème.

Il faut « de tout pour faire un monde » ….mais surtout ne pas oublier de faire la ronde de l’amitié… C’est important,  en ton cœur clairvoyant  tu ne perds pas ton temps à  SOURIRE »

 

« Il y a beaucoup d’appelés, peu d’élus ». Nous sommes tous appelés à être, à écouter notre nom, à être « Je Suis » …mais on n’écoute pas.

 ob_9b9984_meditation1

Le fait d’être élu, c’est la réponse consciente que nous fait l’Etre en nous-mêmes. Il n’y a rien à inventer mais être présent à ce qui est là, à ce qui est réel et éternel au cœur de notre réalité relative.

« Il faut de tout pour faire un monde ».

 

titeflamme142076276694_artLa vérité est Une mais la manifestation de la vérité est multiple. Les véritables chercheurs de vérité sont tous en correspondance avec la vérité mais elle leur parle de façon différente, en fonction de ce qu’ils sont : pour le juif, la vérité s’incarne dans la Torah ; pour le musulman dans les versets du Coran. Pour le bouddhiste, elle se manifeste dans le Bouddha. Le chrétien voit la vérité à travers le Christ.

 

Il faut « de tout pour faire un monde » ….mais surtout ne pas oublier de faire la ronde de l’amitié »

Que l’on vive dans le monde de l’absence, ne pouvant saisir l’instant présent ou que l’on se situe sur des rayons différents de la connaissance, si on se souvient de l’Etre qui Ils-ont-trouve-comment-vivre-l-instant-present_imagePanoramique647_286fait être toutes choses, alors, nous possédons le même centre.

C’est là que nous sommes Un, c’est là que toutes les traditions sont unies.

Quelque soit sa voie, l’initié qui arrive au bout de son chemin en sort vainqueur. Le vainqueur est celui qui ne reste pas enfermé dans sa voie mais la dépasse et se connecte à la source de l’Etre.

 

Il n’est plus dans la querelle et peut incarner les paroles du Christ : « Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimé » (Jean 13 :34).

L’initié a conscience que sa tradition reste un support qui le mène à la source de toutes choses, à la Source de l’Etre qui fait être la terre, les étoiles, l’univers et tous les univers.

Sonnenuntergang über dem Meer

Ce lien avec l’Etre le fait entrer dans la conscience d’être et le conduit vers l’union, la non- dualité.

A ce moment là, dans cette conscience de Pure Lumière, de Clair Silence, tout est simple, tout est Un. Il n’y a plus de séparation. Si nous l’intégrons dans le cœur, c’est la liberté et le Très Haut Amour.

C’est par notre travail intérieur que les dons de l’Esprit nous sont donnés.

Pour les recevoir, il faut construire en nous le lieu pour les accueillir.

Intégrer cette conscience supérieure n’est possible que par une véritable transmutation alchimique de ce qui nous constitue : la terre, l’eau, l’air et le feu.

 1_20131001170456

Trouver son centre, c’est retrouver sa rectitude à l’Etre qui Est-ce qu’il Est, « Je Suis ».

« Ehyeh Asher Ehyeh ».

Nous ne faisons plus qu’un  avec tout ce qui est, dans la force du vivant, et qui se manifeste à différents niveaux de conscience.

science_moving_beyond-

Les religions, les politiques, les scientifiques et les économistes de la terre se sont uniquement préoccupés de la vibration tridimensionnelle et l’humanité est devenue captive ou esclave de la science de la troisième dimension.

Lorsque nous nous connectons à notre Être et nous utilisons l’énergie du cœur, le monde inférieur peut alors s’élever et se purifier à travers notre corps.

 

Nous pouvons alors faire ensemble la ronde de l’amitié car nous avons la capacité de parler le même langage, celui du « cœur universel ».

hqdefault

Le futur de l’humanité est de muter vers une conscience collective qui fera d’elle un peuple capable d’une conscience éclairée par l’Esprit.

etre-divin

Ce peuple doit se rassembler parce que lorsque chacun apporte son vivant au collectif, il crée un « vortex d’énergie pour l’humanité » pour qu’elle concrétise la promesse d’évolution qu’elle porte en elle car elle est la « descendance » de l’Adam Kadmon, Homme Céleste, dont l’expérimentation par la connaissance ramène l’homme à son partenariat Homme –Dieu.

L’Homme doit cesser de s’identifier au monde de la « chute » pour éveiller sa conscience à une compréhension plus vaste de l’amour.

Il n’est plus l’homme ou la femme « historique » mais il représente une partie active de « l’Arbre de vie ». Il comprend, alors, tout le sens de l’affirmation de la Genèse, ch. 1-27 « il créa l’homme à son image » : nous portons en nous le potentiel du divin et la promesse progressive du  déploiement de ce dessein.

Nous appartenons à un plan de création plus grand et nous devons élever notre conscience afin de prendre part à la co-création avec la Pure Lumière de la Shekinah.

88692411

Dans ce contexte évolutif qui va bien au-delà de l’existence de notre moi personnel, dans notre réalité humaine, nous devons comprendre qu’il existe « un temps pour semer, un temps pour récolter ». La graine cosmique qui est à l’intérieur de chacun de nous doit éclore et grandir. Seule la véritable connaissance peut y contribuer car cette connaissance est l’Amour universel. Comme la manne des hébreux dans le désert, c’est une ressource inépuisable qu’on reçoit quand on la donne.

 La-multiplication-des-pains1

Tout ce qui a commencé finira lorsque le livre de notre « histoire humaine » sera accompli.

Le Christ nous dit « Je Suis l’Alpha et l’Oméga » « Je Suis le Commencement et la Fin » (Apocalypse 22 :13).

Christ-Pantocrator

Jésus a ouvert la Voie. « Tu aimeras le Seigneur Ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et tu aimeras ton prochain comme toi-même ». (Mathieu 22 :37).

Ceci est rendu possible par le Pneuma, le Souffle de l’Esprit dans notre corps et active notre soi divin embryonnaire pour retrouver notre corps de lumière « perdu », après qu’Adam et Eve eurent mangé le fruit de l’Arbre de  la connaissance du bien et du mal.

Le Christ restaure l’Image et la Similitude perdues, par le pouvoir de l’amour. Il est le véhicule rédempteur.

Le retour de l’Amour créera une «  nouvelle cosmologie » qui se fera par l’Esprit.

Les temples de la connaissance pour la gloire de la Shekinah seront réactivés dans toutes les cultures, dans toutes les civilisations et dans tous les langages humains.

Machu Picchu (Peru)

Machu Picchu (Peru)

A travers la parole « vivante »,  l’humanité possédant une conscience « éclairée »  incarnera l’Amour du Très Haut et la Liberté pour la récolte de l’hôte pour les mondes supérieurs afin que  nous puissions dire avec Paul (Galate 2 :20) :

« J’ai été crucifié avec le Christ (Sur la croix morte de l’Espace et du temps) ;

Pourtant je vis et pourtant ce n’est plus moi, mais le Christ qui vit en moi (comme l’Arbre de Vie vivant) »

Soyons l’Arbre de Vie vivant, Etz Chaim.

Capture

« Lorsqu’il y a des justes dans le monde, alors celui-ci devient fort ; alors que lorsqu’il n’y en a pas, il s’affaiblit. C’est le soutien du monde car  il est écrit : « Le juste est le fondement du monde ». S’il s’affaiblit, alors le monde ne peut subsister. »

(Georges Lahy)

Fin du poème « il est un ailleurs » :

Le mystère nous environne

Ailleurs vivant dans l’essor de nos âmes Je te pressens …

Conquête de la transcendance dont l’espoir me ravit… Orchestre, flamme, …fête divine que j’imagine

Au retour de l’A M O U R.

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE                    RETOUR PRESENTATION

Citations

« Celui qui regarde la vie comme autre chose qu'une illusion qui se détruit elle-même est encore prisonnier
de la vie »
(Novalis).


"Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir" (Lao-Tseu).

VIVRE EN CAMARGUE AUJOURD’HUI ET DEMAIN – AGORA

DIMANCHE 25 Juin 2017

Eric COULET et Gilbert BELLES