Cours 2014

Georges LAHY-VIRYA

Atelier :  Les Portes du Pardès Rimonim

Le Pardès Rimonim est l’oeuvre majeure de Moshé Cordovéro (le Ramaq), systématisant et expliquant toute la pensée kabbalistique, de l’origine jusqu’à l’époque de cette rédaction, résolvant beaucoup de contradictions apparentes et des centaines de questions, jusque-là, sans réponses. Le nom, Pardès Rimonim, est tiré du cantique : « Tes plants sont un verger de grenadiers (Pardès Rimonim) et de fruits exquis, de henné et de nard » (Cantique des cantiques 4:13).

Ce premier cours sera une introduction à la Kabbale du Pardès Rimonim, qui établit un point avec les connaissances  de la Kabbale Provençale, Catalane et Espagnol, allant du XIe au XVe siècle.

Nous décrirons le personnage hors du commun de Moïse Cordovero, qui, en plus du Pardès Rimonim, à laisser de nombreuses oeuvres majeures. Né en 1522, mort en 1570, il fut le chef de l’école de Kabbale de Safed, avant l’arrivée d’Isāac Louria.

Le Pardès Rimonim, étant constitué de trente-deux chapitres, ce cycle de cours se poursuivra sur trois années.

Prix de la soirée : 15,00 €

Un lundi soir par mois de 19 h 30  h à 21 h 30 :

  • lundi 8 septembre  : La kabbale du Pardès, introduction
  • lundi 6 octobre :  première  porte du  Pardès Rimonim : Dix pas Neuf
  • lundi 3 novembre : seconde porte du Pardès Rimonim : Saveurs de l’Atzilouth
  • lundi ler décembre : troisième porte du Pardès Rimonim : Si l’Ein Sof est le Keter
  • lundi 5 janvier 2015 : quatrième porte du Pardès Rimonim :Quiddité et réceptacles
  • lundi 2 février : cinquième porte du Pardès Rimonim  :  Organisation de l’Atzilouth
  • lundi 9 mars : sixième porte du Pardès Rimonim : Organisation de leur structure
  • lundi 13 avril : septième porte du Pardès Rimonim : Porte des canaux
  • lundi 4 mai : huitième porte du Pardès Rimonim : Caractère et guidance
  • lundi 8 juin : neuvième porte du Pardès Rimonim : Porte des arbitres

Lesvoiesdelaconnaissance.arles@orange.fr

Citations

« Celui qui regarde la vie comme autre chose qu'une illusion qui se détruit elle-même est encore prisonnier
de la vie »
(Novalis).


"Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir" (Lao-Tseu).

La Sagesse de l’Amour avec le Cantique des Cantiques

Samedi 29 et dimanche 30 Avril 2017

Jean Yves LELOUP